Où il est question d’objectifs et de responsabilité​

responsabilité

Où il est question d’objectifs et de responsabilité​

responsabilité

Où il est question d’objectifs et de responsabilité​

responsabilité

Où il est question d'objectifs et de responsabilité

Je fais partie de ceux qui n’ont pas été capable d’avoir des objectifs, même pour la journée. Et quand on me demandait mes objectifs à 5 ans j’avais la sensation d’avoir été téléportée dans la purée de pois : aucune visibilité, aucun mouvement possible, impuissance, frustration.
Et je trouvais ça un peu vulgaire, associé au team building des années 80 et aux objectifs de vente braillés chaque matin par des équipes de commerciaux testostérones à bloc,
Et surtout, un peu prétentieux ou niais, vu qu’au fond, “on peut pas trop savoir ce que la vie nous réserve, en bien ou en mal”.es

“Qui-suis-je pour décider de ma vie ?”

Et puis ça s’est petit à petit éclairci, au fur et à mesure de mes apprentissages et de mes expériences.

J’ai appris à regarder différemment cette notion d’objectif.
Par exemple, j’ai réalisé que dans l’exercice de mon métier, il s’agissait de m’approprier ma part de l’objectif général,
et qu’à un niveau plus personnel j’avais des objectifs évidents même s’ils n’étaient pas “nommés” ou conscientisés : d’aimer et éduquer mes enfants de façon à ce qu’ils deviennent des adultes heureux, d’habiter à Marseille, etc.

J’ai appris à voir que finalement, ma vie s’est construite autour de ces objectifs, petits ou grands qui n’étaient pas nommés comme tels.

Ce qui est notre cas à tous : Nous sommes irrésistiblement entrainés vers nos objectifs – y compris inconscients.

J’ai surtout compris et expérimenté que, peu importe “ce que la vie me réserve”, je peux décider consciemment de ce que j’ai envie de vivre, moi. Ça, c’est entre mes mains, c’est mon pouvoir, c’est le tien aussi, pour ta vie.

Imagine toi sur une rivière

objectifs responsabilité capitaine

Tu es au milieu du courant et tu te laisses porter. Ta vie s’écoule, tu peux traverser des rapides et risquer de chavirer, tu peux avancer doucement ou vite selon le cours de l’eau, vers une berge ou l’autre. Il y a une belle clairière, là, à droite, oh, tu aimerais bien en profiter un peu plus longtemps, mais tant pis !
Ah, mince, te voilà tanquée dans les hautes herbes sur la berge pendant que les copains continuent d’avancer…

Tiens, de ce côté là l’eau est plus calme, mais bon, toi tu es du côté ou il faut esquiver les rochers, etc.

Imagine la même chose, mais là, tu as compris que les deux trucs qui sont au fond du bateau ce sont des rames.

C’est toi qui donne la direction, le tempo, c’est toi qui te diriges, pour aller où tu veux, à ton rythme.

Tout à coup, tu prends la responsabilité, tu choisis, tu te diriges.
Tu n’es plus la pauvre petite chose sur une embarcation ballottée au gré des courants, tu es capitaine de ton bateau et tu as le pouvoir de choisir ce que tu fais de ta navigation.

• Tu as envie d’expérimenter à fond, d’aller découvrir des contrées lointaines ? Tu prends le courant le plus fort, tu te fais un peu flipper, tu apprends à ramer efficace et à traverser tes peurs (ne pas maitriser la force du courant, ne pas connaitre les obstacles).

• Tu crois que tu n’as pas de rame et que tu ne peux rien faire ? Tu as toutes les chances de te retrouver dans un endroit que tu n’as pas choisi, coincé dans les roseaux sur une berge quelconque, à l’abri des courants certes en “sécurité”, mais à côté de ta vie.

 

objectifs et responsabilités

Prendre les rames et voir où tu veux aller, c’est un peu comme prendre tes responsabilités et choisir un objectif.

Quand tu ne choisis rien, il y a une chance sur mille que tu arrives à un endroit génial pour toi (et à mon avis, ce sera parce que, sans le savoir, tu avais un désir inconscient grand comme une maison d’arriver là).
Et dans les 999 autres cas, tu te retrouves pris dans une situation qui ne te convient pas.
Quand tu choisis ta destination, tu vas savoir donner le petit coup de rame qui te met dans le bon courant, tu vas savoir quand il faut accélérer, tu vas reconnaitre les opportunités qui te rapprochent de ton désir.

Admettons que tu t’empares des rames et que tu ne t’en serves que pour éviter les endroits où tu ne veux pas aller, tu te retrouves en mode survie/victime et tu t’épuises (d’autant qu’un coup de rame un peu trop fort pour éviter un obstacle peut très bien t’envoyer contre un rocher).

Oui, j’ai appris, expérimenté et changé d’avis.

Je trouve excitant et délicieux de désirer et “d’aller vers” un grand kiff qui est le mien, selon un itinéraire qui privilégie mes priorités : honorer mes valeurs, être en joie, danser avec la vie;

Je trouve jouissif et enivrant d’apprendre, d’essayer, et de savourer ce que j’ai désiré, sur le chemin et à chaque étape;

Je trouve stimulant et créatif d’affiner mes objectifs au gré des courants et des découvertes.

Alors p***, s’il te plait, prends les, tes rames !

arrête de dire que c’est le gouvernement, tes voisins, ton mari, qui te les ont prises,
prends tes rames et vas-y, choisis-la, ta vie !

Et si tu crois que c’est l’argent le problème, je peux t’accompagner vers une transformation de ta relation à l’argent pour que tu reprennes le pouvoir sur ta vie, tes rames, et ton GPS 🙂

PS : Si cet article peut intéresser quelqu’un que tu connais, pense à le partager !
RePS : un autre article sur le même thème ? : “les fausses promesses de la loi de l’attraction”

Tu rêves d’une vie plus libre ?
Tu as envie de vivre et construire un monde différent ?

Manifest Anti Coaching Financier 3.jpg
Tu rêves d’une vie plus libre ?
Tu veux faire changer notre société ?

Découvre mes prestations d’anti-coaching financier

Partager
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités, Ressources
bernard lietaer
Ressources
Fabienne Dupuij

“Au coeur de la monnaie” de Bernard Lietaer

mon exemplaire, lu, relu et annoté 😉 “Au coeur de la monnaie” Systèmes monétaires, inconscient collectif, archétypes et tabous de Bernard Lietaer “Et si nos systèmes monétaires constituaient le dernier grand tabou de notre époque ? Et s’ils étaient en fait fondés

aimerais épargner
Actualités
Fabienne Dupuij

“J’aimerais épargner !”

Parfois, une séance de coaching est plus parlante qu’un article pour partager des pépites,et Chloé m’a proposé d’enregistrer sa séance au sujet de ses questionnements sur l’épargne. La question de Chloé :“Je suis entrepreneure, j’ai besoin d’investir sur moi, en

Parlons d'argent
Fabienne Dupuij

Construire son budget – avec Marina, l’Accro du Budget

Vous connaissez Marina et son blog génial “l’Accro du Budget” ? Je suis tombée dessus en faisant des recherches et j’ai adoré le ton de ses articles, la justesse de ses conseils et sa façon ludique ET pro de nous

Ressources
Fabienne Dupuij

Un point sur les droits d’auteur ?

Sur le programme, vous êtes metteur en scène, compositeur, réalisateur vidéo… et vous serez rémunéré avec un salaire qui ouvre les droits à des allocations chômage ? Oui, mais… il faut tout de même distinguer plusieurs “casquettes” : celle de la conception,

Newsletter
Créons un lien

En renseignant ton prénom et ton email ci-dessous, tu t’abonnes à la newsletter de l’École de l’Argent et tu reçois :
• une séquence de mails pour transformer en douceur ta relation à l’argent (un par semaine),
• les actualités et infos (irrégulièrement !).

Tu peux répondre à chaque mail : je les lis tous et j’y réponds dès que possible.

Tu peux te désinscrire à tout moment : un lien, c’est réciproque et j’encourage la sobriété énergétique (les mails en spam ou non lus sont énergivores !)

Le site de l'Ecole de l'Argent utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.
ACCEPTER
REFUSER
Privacy Policy