Penser, dépenser, penser, dé-penser …

dépenser

Penser, dépenser, penser, dé-penser …

dépenser

Penser, dépenser, penser, dé-penser …

dépenser

Penser, dépenser, penser, dé-penser…

C’était il y a quelques jours lors d’une conversation – dont j’ai oublié le sujet, avec une amie,  et ces deux mots se sont percutés l’un l’autre : éclat de rire !

C’est proche de être, avoir, et de leur dialogue philosophique,
et c’est magnifique de sens pour le money coaching : qu’en pensez-vous ?

De toute manière, la vraie richesse se trouve en nous 🙂

Et notre relation à l’argent est le symptôme de notre relation à tout ce qui est matériel dans notre vie !
Ne pas y penser, c’est laisser de la place aux sirènes du “je consomme donc je suis” que la société nous propose en toile de fond,
c’est laisser :
– l’extérieur nous happer (“oh la belle devanture ! on entre ?”),
– nous émotions nous piéger (“une assurance vie pour me sentir en sécurité” ou “un gâteau pour me consoler”),
– et les dépenses nous offrir cet instant fugace pendant lequel on se croit comblé, ce petit shoot de dopamine qui fonctionne comme une mini récompense lorsque nous sortons la CB (c’est, en soi, un moment de puissance qui est reconnu comme tel par notre corps).

Bref, c’est entretenir l’illusion que l’argent a le pouvoir de nous combler et accorder au manque d’argent le pouvoir terrible de nous frustrer.

Et s’il s’agissait justement de penser ?

Penser, être présent, dans l’instant et là ou on se trouve, élever le niveau d’attention, d’implication ou de conscience, c’est se donner les moyens de se sentir comblé … de l’intérieur ! Et d’utiliser votre argent avec plaisir, maîtrise et gratitude pour des achats que vous approuvez pleinement.

D’ailleurs, que se passe-t’il en vous lorsque vous parlez “d’acheter” au lieu de “dépenser” ?

Et si, avant chaque achat, il s’agissait “seulement” de faire un petit pas de côté pour observer, en nous, quel vrai besoin sera nourri avec cet argent ?

Ce serait un beau renversement de paradigme. 

Des biens ou des liens ?

Mise à jour 2023 : En revenant sur cet article, j’ai une pensée pour cette excellente émission du podcast “Les racines du ciel”, sur France Culture, qui nous parle d’écopyschologie, et de soigner la Terre par le bien-être des humains. En voici un extrait :

“Pourquoi la passion de consommer est-elle aussi profondément ancrée dans l’être humain ? (…) Quand on analyse ce qui motive plus profondément les personnes à entrer dans de tels comportements, on voit qu’il y a des quêtes, des besoins, des manques qui sont de l’ordre de l’Être, de l’angoisse, de l’insécurité, de recherche de reconnaissance, de recherche d’identité…

Ce que disent les éco-psychologues, c’est qu’au lieu de chercher des réponses à ces quêtes, ces manques, ces angoisses dans ce qu’ils appellent des “sources primaires de satisfaction” (la Nature, la dimension spirituelle, la qualité des relations humaines…), la personne va chercher une satisfaction dans des sources secondaires, qui sont, pour aller vite, de l’ordre de l’Avoir.

À partir du moment où on essaie de satisfaire une demande profonde, une aspiration qui est de l’ordre de l’Être par une ressource qui est de l’ordre de l’Avoir, automatiquement on entre dans une illusion de satisfaction et donc dans un mécanisme de frustration et d’envie permanente qui est le moteur-même du système économique.”

En somme l’humain se perd à chercher des des réponses “secondaires” à des besoins “primaires”, il s’épuise à chercher des “biens” plutôt que des “liens”, des biens qui, jamais, ne pourront satisfaire ses besoins essentiels !

En nourrissant nos vrais besoins, nous pourrions prendre soin de nous, de notre porte-monnaie, et de la Terre ?
Ça mérite d’y penser non ?

Manifest Anti Coaching Financier 3.jpg
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La relation à l'argent
entrepreneur tes finances perso
Ressources
Fabienne Dupuij

Entrepreneur.e, l’importance de tes finances perso

En tant qu’entrepreneur.e, l’erreur n°3 à éviter, c’est de négliger tes finances perso au profit de tes finances pro. Une série d’articles dédié aux 6 erreurs à éviter lorsque tu es entrepreneur.e

toi et l'argent
La relation à l'argent
Fabienne Dupuij

Toi et l’argent : 100 questions espiègles

“Toi et l’argent” : 100 questions pour reprendre le pouvoir sur ton argent 2020 : Je suis confinée, tu es confiné.e, nous le sommes tous et notre monde change, visiblement, et de façon plus souterraine aussi. Ton budget change, tes

argent tabou
La relation à l'argent
Fabienne Dupuij

Argent tabou ? parlons-en !

parler d’argent ? c’est tabou … sauf pour dire qu’on en manque ! Le discours public est truffé d’informations boursières et économiques, d’injonctions de consommer, d’appels à la croissance… pourtant,  je ne sais pas pour vous, mais dans ma vie

Gérer son argent et ses émotions
Formation complète

La seule formation qui te propose de vaincre l’insécurité financière et apprendre comment gérer son budget, en te connaissant mieux. Une méthode unique qui réconcilie ton budget, tes besoins et tes valeurs pour vivre beaucoup mieux.

Change ta relation à l'argent et libère-toi– Fabienne Dupuij Coaching
  • 9 modules de formation
  • 69 chapitres
  • plateforme de formation en ligne
  • 1 mail / 1 action chaque jour
  • 88€/mois pendant 5 mois ou 400€ en une fois

Séance boussole

Un rendez-vous d’une heure pour :
  • clarifier tes objectifs
  • comprendre ce qui est en jeu pour toi
  • faire le point sur ta situation
  • définir tes priorités
  • repartir avec un plan d’action (et la boite à outils de gestion)
coaching argent l'argent suit tes désirs
160€ TTC

Déductible si tu choisis ensuite un accompagnement