Tu aimes l’argent ?

tu aimes l'argent ?

Tu aimes l’argent ?

tu aimes l'argent ?

Tu aimes l’argent ?

tu aimes l'argent ?

ok, mais tu l’aimes comment ?

Je sais, je rencontre plutôt des gens qui ne l’aiment paaaaaaas du tout. Mais, pour une fois, je m’adresse aux autres 😉

Je sors d’une séance avec un client qui veut modifier sa relation à l’argent : il aime l’argent, et voudrait en gagner plus.

C’est le 4ème RV et le “vrai” sujet est enfin prêt à émerger : en quelques questions il réalise qu’il n’assume pas son amour de l’argent.

Et que c’est un amour à sens unique 😉

Nous filons alors la métaphore de l’amour, jusqu’à arriver pour lui à une “nouvelle vision” de cet amour, plus mature et responsable.

ET SURTOUT UNE VISION OÙ L’ARGENT L’AIME AUSSI, et avec lequel il peut construire ses projets, tel un ami, un allié.

À ce moment là, ce qui lui apparaissait comme une fatalité (à laquelle il ne peut rien) se transforme : C’est entre ses mains. Son visage s’éclaire, ses épaules se redressent, sa respiration s’approfondit.

Le besoin : l’appartenance

Poursuivons la métaphore. Au début d’une relation amoureuse, tu ressens désir, adoration, intensité ; l’autre devient ton unique projet, ta grille de lecture du monde, la seule porte vers tous les possibles. Mais on dit que l’amour ne dure que 3 ans, et tu sais pourquoi ?

Parce-que l’être idéal, qui te bouleversait d’un regard, t’électrisait d’un geste, qui a modifié ton agenda pour les 30 ans à venir dès le premier petit matin partagé sur l’oreiller…

Cet autre est devenu un être humain.

Tu peux enfin passer de la romance à l’amour, du rêve à la réalité. Vous pouvez nourrir des projets ensemble.

Tu sais enfin, au bout de quelques années, que le désir c’est d’abord à l’intérieur de toi qu’il peut être nourri. Ce n’est pas cet “autre” qui te le donne.

Si tu compares ton désir à un foyer, à un feu qui te réchauffe, il lui faut du bois (c’est ta “part” pour le nourrir) et de l’air – oui, de l’air. Sous forme de confiance, d’inspiration, de créativité, comme tu veux.

Eh bien avec l’argent c’est pareil. Remplace désir par “projets”, pour voir ?

Une relation mature à l’argent, c’est quand tu cesses de l’idéaliser, de croire qu’il est ton unique projet, et que tu te mets à prendre soin de lui (gérer, épargner, investir) en lui donnant de l’énergie et de l’air (de l’inspiration), avec TES projets.

Tu appelles l’argent, ainsi, avec tes projets, au lieu de le voir comme un projet “en soi”. Comme tu appelles l’autre, avec ton désir, nourri de l’intérieur, plutôt que de le voir comme responsable de tes élans et de ton bonheur.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Une réponse

  1. J’aime bien la métaphore de l’amour. C’est vrai que quand on n’aime pas l’argent, et bien on ne peut pas en gagner.
    Et puis il y a auss le côté “en manque”. Quand on est célibataire et qu’on veut absolument trouver qqn, on est “en manque” et ce n’est pas très séduisant. C’est la même chose avec l’argent, quand on est “en manque”, on ne pense plus qu’à ça, on ferait n’mporte quoi pour gagner plus et au final, on pense petit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités
Actualités
Fabienne Dupuij

Comment sortir du système ?

Comment sortir de l’enfermement ?
Comment sortir d’un “modèle de pensée”, d’un système, d’un fonctionnement qui ne te conviennent plus ?

Actualités
Fabienne Dupuij

Monnaies, argent et système monétaire ​

monnaies, argent et système monétaire Sortir de l’argent classique pour aller vers une monnaie respectueuse du vivant ? C’était la question de départ pour le live que je viens de faire sur facebook ! La question me passionne, depuis la

Coaching professionnel et personnel
Actualités
Fabienne Dupuij

Ressourcez vous, re-sourcez vous : quelques liens ;-)

Ressourcez vous, re-sourcez vous … Au coeur de la grande agitation médiatique dont je vous parle ici, il n’est pas toujours facile de s’accorder un peu d’intériorité… Au contraire !  C’est comme si nos vies nous proposaient continuellement des “distractions”, précisément

Newsletter
Le site de l'Ecole de l'Argent utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.
ACCEPTER
REFUSER
Privacy Policy