Épargner, c’est désirer

épargner désirer

Épargner, c’est désirer

épargner désirer

Épargner, c’est désirer

épargner désirer

7 étapes pour épargner avec plaisir

Je parle souvent des trois piliers de l’éducation financière et j’aime bien l’idée que chacun d’eux fait appel à un de tes super-pouvoirs :

Gérer, c’est choisir.

Épargner, c’est désirer .

Et investir, c’est croire.

C’est ta gestion financière qui te permet d’avoir une meilleure marge de manoeuvre, c’est-à-dire dépenser moins que ce que tu gagnes. 
Et c’est cette marge de manoeuvre qui te permet de passer à la deuxième étape, le 2e pilier de l’éducation financière : épargner ! 

Alors, comment arriver à mettre de l’argent de côté, pour financer sereinement tes projets et tranquilliser la peur du manque ? 

Aujourd’hui, je te propose ta feuille de route en 7 étapes pour épargner avec plaisir, pour passer de “j’aimerais bien mais je peux pas” à “je l’ai fait et c’est trop bien” !

Étape #1 : Accepter !

Oui, j’ai fait partie de ceux qui refusaient l’idée d’épargner, par principe, par philosophie, par rébellion. J’avais en tête qu’épargner c’est prévoir, ça me semblait restrictif, fermé et je trouvais plus séduisant le principe du “Carpe Diem”.

Plus tard, j’ai compris que c’est une énergie de refus totalement inutile – qui me limitait : Dans notre système monétaire, épargner fait partie du mode d’emploi. C’est ce qui te permet de construire tes projets, d’aller vers ce que tu désires.

Étape #2 : Désirer et muscler ton désir 

Dépenser moins pour le cas où, ça n’a pas beaucoup de goût, à côté d’augmenter ta marge de manoeuvre pour concrétiser ton beau projet. Plus tu auras de la clarté sur ce que tu désires réaliser avec l’argent épargné, plus ce sera facile de le mettre de côté. Il ne te servira à rien d’épargner si tu ne désires rien construire, rien projeter, si tu n’as envie de rien pour demain.

Et si tu sens que ta capacité à désirer est émoussée par “l’impossibilité” actuelle de faire des économies, je t’invite à faire une liste de ce que tu aimerais pouvoir réaliser “si” tu parvenais à épargner 😉

Maintenant, faisons un pas de plus ! Projette toi dans ton projet et nourris le de l’intérieur 🙂
Pour ça, tu prends le premier de tes projets, celui qui te fait briller les yeux.
Un vrai beau projet, un grand désir brûlant.
Qu’il s’agisse d’un weekend à Lisbonne, d’une formation ou d’une nouvelle voiture, tu penses à ce que ce sera “d’y être”, d’être cette personne qui a réussi à concrétiser son rêve : c’est comment ? Tu te sens fière de toi, tu kiffes cette réalisation ? Qu’est-ce que ça change dans ton regard sur toi ?

C’est comment d’être cette personne là ?

C’est une étape importante, de regarder à l’intérieur de toi, c’est un peu comme de sonder si ce désir t’appartient vraiment, s’il est nourrissant pour ton coeur, si ton corps peut y croire. Tu le polis, tu le fais briller, tu en prends soin et c’est comme si tu t’autorisais enfin à le ressentir, ce désir.

Parce qu’un désir, tout compte fait, c’est ce qui te met en mouvement : ça ne fait pas “mal” ! C’est même agréable, de se sentir en-vie, non ?
Étape #3 : Construire ton projet et le valider par l’expérience

Je te recommande de ne passer à cette étape que lorsque tu as bien pris le temps pour les précédentes : aller trop vite dans la construction risque de diminuer le désir !

Comment tu construis ?

  • Tu te renseignes, tu apprends, tu compares, tu évalues : Pour l’exemple du weekend à Lisbonne, tu regardes le prix des transports, des hébergements, tu regardes par rapport aux saisons, tu lis sur des blogs les expériences de ceux qui l’ont fait, tu regardes les guides touristiques, tu t’imagines sur place, qu’est-ce que tu aimerais faire > tu rentres dans le concret. Plutôt musées et jolis cafés ? Plutôt palace et bonnes tables ?
  • Tu établis un budget en fonction de tes recherches et de la précision de ce qui te fait vraiment envie.
  • Te voilà avec un vrai projet et un budget !

En posant de petites actions concrètes en direction de la réalisation de ton projet, tu te confrontes à la réalité et tu sors du fantasme ! Et surtout, entrer dans le concret de cette manière te permet de vérifier que tu nourris bien un vrai désir, nourrissant pour toi (et pas seulement pour ta tête !).

Étape #4 : Décider

Une décision, ça se prend en une seconde : il y a un avant et un après.

Pour la cas présent, ça ressemble à : “Je décide de mettre X€ par mois de côté pour vivre réellement ce désir”

Tu as décidé ? Très bien, alors maintenant, tu passes à l’action et au “comment on fait” !

Tadam !

Étape #5 : Affecter

Nous voilà de retour au pilier 1 : la gestion !

Ton argent suit tes désirs, parce que c’est toi qui l’affecte. POINT !

Donc, maintenant que tu a ce désir, il s’agit de dégager chaque mois un certain montant que tu pourras affecter à ton projet.

Pour ça, la règle de base est simple : dépenser moins que ce que tu gagnes, afin d’agrandir ta marge de manoeuvre. C’est précisément elle, cette marge de manoeuvre, que tu peux affecter.

Donc, tu fais tes comptes (je te rappelle que tu peux acheter la Boite à outils perso ici), et tu regardes avec attention TOUT ce qui n’est pas “vital” dans tes dépenses. Ou plutôt, tout ce qui n’est pas aussi important que ton projet.

Et tu fais des choix : ça c’est ton super-pouvoir, celui de choisir.

Tu vas arriver à un certain montant que tu peux choisir d’affecter à ce projet, mensuellement. Et donc pour X mois.

Étape #6 : Muscler ta capacité à choisir

Tu programmes un virement automatique en début de mois ou au moment où tu reçois ton argent sur ton compte, vers ton compte épargne.

En début c’est important : Si tu te dis que tu mettras “ce qui reste”, en fin de mois, tu ne vas rien changer à tes habitudes, le cerveau humain déteste changer d’habitudes !

Une astuce : tu concrétises ton projet en ouvrant un compte d’épargne et en le nommant. Par exemple ça, c’est mon compte “Lisbonne” !

De nombreuses application te permettent de nommer tes comptes, et je t’invite aussi à le nommer dans ton tableau de pilotage pour le suivi de tes comptes. C’est beaucoup plus encourageant de voir chaque mois “virement 100€ sur Lisbonne” que “virement sur LDDS”.

Puis tu prêtes allégeance à ton désir à chaque fois que tu te trouves sur le point de réaliser une dépense qui n’est pas compatible avec ton projet.

C’est la seule partie pour laquelle tu as besoin d’être vigilante : te souvenir que c’est toi qui a décidé et par conséquent, c’est maintenant toi qui choisis.
Souvent il s’agit de choisir entre un plaisir (ou une petite lâcheté) immédiat et ce projet futur. C’est pour ça que je parle de muscler : Je prends la décision en un instant de m’inscrire à la salle de sport, puis je dois choisir chaque jour d’y aller plutôt que de chiller.

Au bout de quelques semaines, les choix sont moins difficiles, j’ai pris l’habitude, je me suis musclée – dans les deux sens du terme 😉

Étape #7 : Kiffer

Te voilà à Lisbonne : Enjoy !

Te voilà capable d’épargner pour aller vers un vrai désir : Tu peux te remercier !

Tu liras souvent qu’il est recommandé de mettre 10%de tes revenus de côté : personnellement je trouve ça séduisant de consacrer 10% de ce que je gagne à mes désirs, pas toi ?

J’ai pris l’exemple du weekend à Lisbonne, mais le même process est applicable à tous tes projets :

  • Avoir sur un compte crocodile de quoi couvrir 3 mois de dépenses mensuelles – parce que c’est un vrai désir de te sentir à l’abri de la peur de manquer et que c’est une marque d’amour pour toi, ou parce que ça te permettra d’entamer ta reconversion pro;
  • Mettre de côté l’apport initial pour t’acheter ton lieu de vie et négocier mieux le crédit avec ta banque;
  • Investir pour construire ton patrimoine ou pour augmenter tes revenus…
Alors, dis moi, que désires-tu vraiment  😉

Pour quel projet tu as envie d’épargner aujourd’hui ? Quelle est ta prochaine petite action pour y parvenir ? Tu nous le partage en commentaire de l’article ?

Pour aller plus loin – Ressources recommandées :

Tu rêves d’une vie plus libre ?
Tu as envie de vivre et construire un monde différent ?

Manifest Anti Coaching Financier 3.jpg
Tu rêves d’une vie plus libre ?
Tu veux faire changer notre société ?

Découvre mes prestations d’anti-coaching financier

Partager
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités, Ressources
comptes en banque
Décryptages
Fabienne Dupuij

ÉCLAIRAGE #1 : Combien de comptes en banque as-tu ?

Tu as plusieurs comptes en banque : comptes courants pro, perso, compte joint, comptes d’épargne… Et si tu y mettais un peu d’ordre afin d’y voir plus clair ?

bernard lietaer
Ressources
Fabienne Dupuij

“Au coeur de la monnaie” de Bernard Lietaer

mon exemplaire, lu, relu et annoté 😉 “Au coeur de la monnaie” Systèmes monétaires, inconscient collectif, archétypes et tabous de Bernard Lietaer “Et si nos systèmes monétaires constituaient le dernier grand tabou de notre époque ? Et s’ils étaient en fait fondés

aimerais épargner
Actualités
Fabienne Dupuij

“J’aimerais épargner !”

Parfois, une séance de coaching est plus parlante qu’un article pour partager des pépites,et Chloé m’a proposé d’enregistrer sa séance au sujet de ses questionnements sur l’épargne. La question de Chloé :“Je suis entrepreneure, j’ai besoin d’investir sur moi, en

Parlons d'argent
Fabienne Dupuij

Construire son budget – avec Marina, l’Accro du Budget

Vous connaissez Marina et son blog génial “l’Accro du Budget” ? Je suis tombée dessus en faisant des recherches et j’ai adoré le ton de ses articles, la justesse de ses conseils et sa façon ludique ET pro de nous

Newsletter
Créons un lien

En renseignant ton prénom et ton email ci-dessous, tu t’abonnes à la newsletter de l’École de l’Argent et tu reçois :
• une séquence de mails pour transformer en douceur ta relation à l’argent (un par semaine),
• les actualités et infos (irrégulièrement !).

Tu peux répondre à chaque mail : je les lis tous et j’y réponds dès que possible.

Tu peux te désinscrire à tout moment : un lien, c’est réciproque et j’encourage la sobriété énergétique (les mails en spam ou non lus sont énergivores !)

Le site de l'Ecole de l'Argent utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.
ACCEPTER
REFUSER