Relation à l’argent, relation à l’alimentation : te libérer des dépendances ?

relation à l'argent alimentation

Relation à l’argent, relation à l’alimentation : te libérer des dépendances ?

relation à l'argent alimentation

Relation à l’argent, relation à l’alimentation : te libérer des dépendances ?

relation à l'argent alimentation

Relation à l'argent, relation à l'alimentation,
discipline et dépendance

J’ai souvent observé chez mes clientes le rapport intuitif qui émerge entre la modification de leur relation à l’argent et la modification de leur relation à l’alimentation, dès les premières séances, et ça s’explique assez bien :

La première invitation est d’observer ce qu’il se passe en toi lors de chaque transaction !
À chaque fois que tu sors un moyen de paiement, tu fais une mini-pause et tu “écoutes” en toi :

  • quel besoin suis-je entrain de nourrir ?
  • est-ce que cette dépense, cet achat, est compatible avec mes valeurs ?
  • avec mes objectifs ?

Puis tu notes, quotidiennement, ce que tu as observé.

Il arrive souvent d’ailleurs que cette simple invitation rappelle un accompagnement dédié à l’alimentation, très proche, qui consiste à prendre conscience de tout ce qu’on mange et à le noter.

Et d’autres rappels s’invitent : il s’agit bien souvent du fantôme de la discipline pour combattre la dépendance !

Il arrive régulièrement que ce soit l’occasion d’observer les dépendances qu’on entretient sans s’en rendre compte. Je repense à cette cliente qui continuait à acheter chaque semaine la margarine imposée par le régime alimentaire de son ex-mari alors qu’elle était divorcée depuis 7 ans et qu’elle détestait la margarine…

Ma proposition est un peu différente… Ajouter de la conscience, ce n’est pas se fouetter, se restreindre, se frustrer,
c’est observer sans jugement, sans interprétation, être attentif, se poser d’autres questions,
puis petit à petit, se mettre à choisir !

et tout d’abord, SE choisir !

Ajouter de la conscience, c'est multiplier les choix

J’ai envie de revenir sur ma propre expérience pour détailler ce rapport entre le fait d’observer ma relation à l’argent et la modification de ma relation à mon alimentation, puis les surprises du parcours 😉
Lorsque j’ai commencé à prendre soin de mon argent, c’est toute mon alimentation qui s’est modifiée progressivement :
  • Le fait de prendre conscience de tous mes mouvements d’argent et de les noter, puis de passer à la gestion me permet de mieux voir les postes budgétaires sur lesquels je peux gagner en marge de manoeuvre – afin d’affecter les sommes de façon à mieux nourrir mes projets et mes valeurs;
  • Je réalise que le budget alimentation est l’un des postes sur lesquels j’ai un vrai pouvoir : j’ai envie de manger plus sainement, de mieux choisir mes aliments, de moins gâcher, d’acheter prioritairement en bio et local, d’être plus créative;
  • Au moment d’acheter, et parce que je fais ce petit “pas de côté”, je suis de plus en plus consciente, et, au lieu de remplir mon chariot mécaniquement de la même façon chaque semaine, je passe un peu plus de temps et je m’intéresse bien davantage à ce qui me fait vraiment envie, puis j’explore de nouveaux repas, de nouvelles recettes;
  • C’est à ce moment à peu près que plusieurs de mes “voyageurs airbnb”, avec lesquels je partageais certains repas autour de la grande table de la terrasse, me parlent des régimes sans gluten : j’essaie et je m’en porte beaucoup mieux. Je ne suis pas à proprement parler “allergique” mais je digère mal le gluten qui me fait gonfler. Du coup, en trois semaines j’ai un ventre quasi plat, je gagne en énergie et je me sens moins lourde;
  • Quelques mois plus tard à peine, je fait ma première “cure de raisin” : une vingtaine de jours à ne manger que du raisin ! C’était la première diète de ma vie et j’ai pris conscience de ma relation à mon alimentation : de quelle façon les repas et leurs horaires rythment la journée et la charge mentale qui va avec en termes d’organisation, d’approvisionnement, de temps, d’énergie utilisée. À quel point aussi, d’une manière évidente, je mangeais davantage que nécessaire. Et puis j’intègre un ressenti surprenant : incroyable la quantité d’énergie que prend la digestion !
  • Je réalise au fil du temps que je suis “capable” de changer réellement ma relation à mon alimentation : je prête davantage d’attention aux goûts, aux saveurs, aux provenances, aux quantités, de façon à me sentir mieux dans ma peau, en meilleure santé. À cette époque, j’avais à la maison deux adolescents et un chéri qui étaient d’accord pour goûter à mes explorations, mais du moment que rien ne changeait pour eux, ou vraiment à la marge 😉
    Donc j’ai intégré tout ça tranquillement, préparé davantage les repas. La plus grande modification à ce moment à été de préparer pour chaque repas ce que eux appréciaient comme “solide” (aka viande/féculents) et d’y ajouter systématiquement des légumes cuits de diverses façons, ainsi chacun pouvait choisir ce qui le comblait !
  • Petit à petit, je prends conscience du plaisir que j’ai à choisir ces nouveaux produits : chaque euro affecté dans les produits que j’aime “nourrit” ces filières, et, par la même occasion, soutient le monde auquel j’adhère 
J’achète avec mes valeurs, je vote pour le monde de demain avec mon porte-monnaie, vive la consomm’action !
  • Je vois arriver dans les petites et grandes surfaces de plus en plus d’articles que j’ai envie de choisir…
  • J’observe que mon budget alimentation a tendance à diminuer* et j’affecte l’argent économisé ici à d’autres postes budgétaires.
    *oui ! Dès lors que tu n’essaies pas d’acheter un “équivalent” bio ou local de ce que tu achetais précédemment, que tu ne cherches plus le gavage et que tu t’intéresses aux goûts, ça a un véritable impact sur le budget.

Et aller vers plus de "moi"

relation à l'argent alimentation dépendance abondance

Résultat : j’ai gagné en conscience dans ma relation à l’argent ET dans ma relation à l’alimentation, j’ai appris qu’il m’est possible de modifier des aspects très profondément “automatisés” de ma vie.

J’ai une meilleure santé.
Lorsque je fais mes courses, je ne “dé-pense” pas, j’investis sur moi et pour le monde que je souhaite voir advenir, j’ai de plus en plus conscience de ma place dans le monde, de mon impact.

J’utilise l’argent pour nourrir mes besoins et mes valeurs !

Relation à l'argent, à l'alimentation, au temps, aux autres…

J’ai observé aussi d’autres modifications liées à la transformation de la relation à l’argent, chez moi comme chez mes clientes :

  • La relation à l’environnement (j’en parle ici dans cet entretien avec Nadège Depresle) : vider les placards, faire de l’espace, réorganiser son lieu de vie, jeter, trier, choisir les meubles, les objets, les vêtements qui te mettent en joie, (tu connais la Méta © de Flora Douville ?)
  • La relation au temps : que fais-tu réellement des 86400 secondes d’une de tes journées ? Quelle conscience as-tu des choix que tu fais pour utiliser ce temps ?
  • “Les” relations, à toi, à l’autre, aux autres : qu’est ce qui te soutient, qu’est-ce qui parle de toi, dans les liens que tu entretiens ?

La magie, c’est quand tu prends conscience de l’infinité de choix que tu es capable de réaliser : la transformation de ta relation à l’argent est l’une des multiples portes d’entrée d’une meilleure présence et d’une reprise de pouvoir sur ta vie.
Je remercie Charles Antoine Winter dont l’article paru dans FémininBio à l’occasion du sommet de la relation à l’argent m’a donné envie de publier ceci !

Tu rêves d’une vie plus libre ?
Tu as envie de vivre et construire un monde différent ?

Manifest Anti Coaching Financier 3.jpg
Tu rêves d’une vie plus libre ?
Tu veux faire changer notre société ?

Découvre mes prestations d’anti-coaching financier

Partager
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités, Décryptages
Décryptages
Fabienne Dupuij

Travail, douleur, mérite, récompense …

Travail = douleur Une de mes clientes récemment, à la fin d’une séance pendant laquelle nous avons “mesuré” les actions mises en place, constaté les changements dans sa façon d’appréhender les choses et “agrandi” ses objectifs/ouvert les possibles, s’exclame tout

transactions cachées
Décryptages
Fabienne Dupuij

Les transactions cachées

Les transactions cachées, ce sont les interactions qui te “piquent” : un déséquilibre entre ce que tu donnes et ce que tu reçois.

tu aimes l'argent ?
Décryptages
Fabienne Dupuij

Tu aimes l’argent ?

Tu aimes l’argent, ok, mais tu l’aimes comment ? Je sais, je rencontre plutôt des gens qui ne l’aiment paaaaaaas du tout. Mais, pour une fois, je m’adresse aux autres 😉 Je sors d’une séance avec un client qui veut

Newsletter
Le site de l'Ecole de l'Argent utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.
ACCEPTER
REFUSER
Privacy Policy